La QVT, comment réussir son projet ? 8 conseils

Il y a plus de salariés en quête de sens, qu’il a 10 ans. D’un côté, avant on travaillait pour un salaire et on se contentait de cela. Certains salariés souffraient en silence;  d’autres se plaignaient à peine. D’autres encore changeaient d’employeurs si leurs expériences , diplômes et le marché de l’emploi leurs offraient cette opportunité.
De l’autre côté, les employeurs ont compris que la performance des organisations ne peut se faire sans le bonheur des salariés. Toutes les tailles d’entreprises ayant au moins 2 salariés sont concernées.
Si la qualité de vie au travail (QVT) est un sujet d’actualité, toutes les entreprises n’y apportent pas la même réponse. Certaines entreprises sont en réflexion pour sa mise en place. D'autres sont passées à la vitesse supérieure, qu'est la Marque Employeur. 

BoostMakers vous conseille sur les pistes pour réussir votre projet.

SOMMAIRE
Conseil 1 : qu’est-ce que la QVT ?
Conseil 2 : les enjeux de la QVT
Conseil 3 : de l’idée de la QVT au projet
Conseil 4 : les étapes du projet
Conseil 5: les acteurs et experts
Conseil 6 : Communication et valorisation du projet
Conseil 7 : combien ça coûte ?
Conseil 8 :quel gain pour votre entreprise ?

Conseil 1 : qu’est-ce que la QVT ?

La QVT est l’ensemble des actions initiées par une entreprise afin de favoriser le bien-être et l'accomplissement professionnel de ses salariés. Ces actions prennent en compte la prévention des Risques Psychosociaux visant à réduire la souffrance et le mal-être au travail. Les avantages de la QVT sont nombreux et nous les classons en 3 points :

1. Les avantages pour les salariés :

  • Donner du sens à son travail. 
  • Se sentir utile dans son travail et pour son entreprise.
  • Augmenter l'estime de soi.
  • Limiter le stress, les troubles musculo-squelettiques et autres troubles, psychiques ou physiques associés.
  • Se sentir bien et bénéficier de la bienveillance de groupe.
  • Pouvoir se projeter dans le futur avec l’évolution de son entreprise.


2. Les avantages pour l'équipe 

  • Favoriser la bonne ambiance de travail et la solidarité.
  • Permettre un meilleur fonctionnement opérationnel des équipes.
  • Atteindre les objectifs de groupe dans la bienveillance.
  • Additionner les biens-être individuels et collectifs.
  • Pouvoir tirer le meilleur de chacun dans la liberté d’action pour une performance de groupe.
  • Améliorer la créativité.


3. Les avantages pour l'entreprise

  • Les salariés heureux et attachés à leur entreprise sont plus productifs.
  • Ils sont plus engagés, plus impliqués et plus aptes au changement.
  • Le bien-être général permet la diffusion d'une bonne image de l’entreprise.
  • Le bonheur de chaque salarié libère la créativité, favorise l’innovation et le fidélise; l’entreprise peut se concentrer sur le coeur de son métier.
     

Conseil 2 : les enjeux de la QVT

La QVT représente une réelle opportunité stratégique pour les entreprises. La réduction des coûts liés à l’absentéisme, l’augmentation de la productivité des salariés et l’instauration d’un climat de confiance sont autant d’arguments pour que l’enjeu soit de taille.
La QVT correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe plusieurs éléments :

  • l’ambiance générale,
  • l’intérêt et les conditions de travail,
  • le sentiment d’implication,
  • le degré d’autonomie et de responsabilisation,
  • l’égalité et un droit à l’erreur accordé à chacun,
  • une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.


La QVT rassemble plusieurs enjeux importants et stratégiques pour l’entreprise.

  • Économique. La productivité pour rester compétitif. La réduction du coût lié  à l’absentéisme.
  • Social. Le développement du lien entre les salariés qui instaure un climat de confiance entre les différents membres de l’entreprise (inter-salariés et hiérarchique).
  • Juridique. La QVT est soumise à un cadre juridique très précis auquel les entreprises doivent répondre (normes, lois etc.)
  • Individuel. La réduction des maladies (physiques et psychiques) liées au travail.

 

En mettant en place la QVT, les bénéfices concrets pour l’entreprise seront de plusieurs ordres :

  • la diminution du turn over, et de l’absentéisme,
  • l’attractivité de l’entreprise pour les nouveaux talents,
  • la fidélisation des salariés et le renforcement de la marque employeur.

 

Conseil 3 : de l’idée de la QVT au projet

1. Comme tout projet, l’expression de votre besoin relative à la QVT est nécessaire. Que souhaitez-vous pour vos salariés aujourd’hui et demain ? Q'attendez-vous par le bonheur au travail ? En fonction de la taille de votre entreprise , de votre culture d’entreprise et de la volonté des dirigeants, vos choix seront différents. Les thématiques relatives à la QVT sont diverses:

  • Changement d'organisation : Espaces de travail, Investissement industriel, Lean et conditions de travail, Management du travail, Qualité du dialogue social, Télétravail, Transformation numérique, Vie professionnelle/ vie privée...
  • La santé au travail : Absentéisme, Indicateurs de suivi, les risques psychosociaux,  les Troubles musculo-squelettiques, l’usure professionnelle, harcèlement de tous types.
  • Les salariés au travail : l’égalité professionnelle, les maladies chroniques évolutives, le transfert de savoir-faire.
  • Les métiers et leurs évolutions.
  • Travail et détente : Gestion de la pause.
  • Etre bien au travail : bien manger; bien gérer son temps, associé ses  projets personnels et professionnel.
  • Autres thématiques…

2. En fonction de la taille de votre organisation, présentez votre projet aux représentants du personnels.
3. Assurez-vous que le projet soit présenté aux salariés dans sa version initiale pour ajuster le besoin.
4. Fixer les priorités et recherchez les informations afin de vous entourer des experts de la QVT; plusieurs solutions existent.
5. Les avis des parties prenantes vous aideront à affiner vos idées et analysez les offres associées.


 

Conseil 4 : les étapes du projet


1. le besoin
L’écoute des  salariés est donc indispensable, comme évoqué dans le conseil 3. : il existe des outils simples permettant de recueillir directement l’avis des salariés via un questionnaire.  Les thématiques des questions pourraient tourner autour de plusieurs points:

  • Comment travaillent les salariés au quotidien et comment souhaitent t-ils travailler  demain?
  • L’environnement physique du travail actuel convient-t-il ? comment peut-on l’améliorer ?
  • Comment les managers organisent-t-ils le travail ? qui fait quoi et quand et comment ?
  • Quelles sont les relations sociales et quel est le climat social actuel ?
  • Quelles sont les pratiques relatives du développement personnel ?
  • Quelle est l'équilibre vie privée/vie professionnelle ?
  • Quel est l’avis des salariés par rapport au travail et la QVT ? quelles sont leurs propositions ?
  • ...


2. La culture de votre entreprise
Elle doit être alignée avec l’organisation du travail que vous souhaitez. S’il a une différence, il faudra l’équilibrer. Pour faire le point , posez-vous quelques questions.

  • Quelle est l’histoire de l’entreprise et la vision des fondateurs ?
  • Quelles sont les valeurs de l’entreprise ?
  • Quelles sont les typologies de métiers, aujourd'hui et celles de demain?
  • Quel est votre modèle organisationnel ? 
  • Quel type de management pratiquez-vous, de façon générale ?
  • Vos salariés sont-ils habitués à la culture du bien-être au travail ?
  • ...

 

3. les pratiques RH 

Que souhaitez-vous réellement pour vos salariés ?
Quels modèles d’organisation souhaitez-vous : cadre conviviale, motivation des salariés, les choix relatifs aux développement personnel,  bien-être et hygiènes de vie, vie associative ….

4. L’équipe projet ,les ambassadeurs de votre projet et la communication.

  • Nommez un chef de projet qui fait l’unanimité,
  • former une équipe projet qui milite pour le bonheur au travail, capable de conduire une mission transverse,
  • communiquez efficacement: trouver un nom, un logo, un pitch et une identité visuelle au projet. créez des pages de réseaux sociaux pour le projet.
  • Identifiez vos canaux de communication,
  • Le chef de projet doit établir un planning, mettre en place une gouvernance, suivre les travaux des experts de solutions de la QVT et les indicateurs de suivi de projet.


5. Les freins du projet

Le questionnaire de départ devrait vous donner une idée de la proportion des salariés qui sont contre le projet. Essayez de les identifier; écoutez-les  et demandez-leurs la liste de leurs préconisations. Faites en sorte que plus de 80% du personnel, adhèrent au projet.

6. L’accompagnement au changement
Comme tout projet important, la conduite du changement est une phase importante. Les retours du questionnaire devrait vous aider à préparer les changements. 
Si  vous avez les compétences en interne pour conduire le changement,  sur les thématiques (prévention ou encore des RPS (risques psycho-sociaux tels le stress, la dépression, le burnout,)) hygiène de vie etc, l’acceptation du changement de façon générale. Dans le cas contraire , faites appel aux experts externes pour sensibiliser chaque groupe de salariés (les différents niveaux) aux sujets. Une fois convaincus, les managers joueront un rôle “d’effet de levier” auprès des employés.

7. Faites le bilan
Au fur-et-à mesure de l’avancement du projet, il faut mesurer la satisfaction des ambassadeurs et managers. Prenez en compte les feedbacks. Ajustez vos actions, si besoin.


Conseil 5 : les acteurs et experts

Les acteurs de la QVT sont nombreux et proposent des solutions en fonctions de vos choix, votre culture d'entreprise et votre budget. Les acteurs sont innovants font partie des cercles tels que HAPPYTECH, proposant des solutios innovantes aux service du bien-être au travail , le forum de la QVT réunissant des acteurs de la QVT et d’autres encore.

Conseil 6 : Communication et valorisation du projet

Un projet de QVT est important pour votre entreprise et vous permet d'élever à votre organisation à un niveau supérieur. A l’interieur ainsi qu’à l'extérieur de votre entreprise, vous devez soigner votre communication.

  • Annoncer le lancement : vous pouvez organiser un évènement avant le lancement pour préparer les esprits. Un autre évènement pour le lancement, peut faire le buzz. 
  • Relayer régulièrement l’information sur tous vos canaux de communication.
  • Partager votre retour d’expérience et faites témoigner tous les salariés et en priorité, les ambassadeurs, et managers, en image (photos/vidéos).
  • Bilan du projet : Pendant le projet : faites le points de vos actions et communiquer les chiffres.
  • Après le projet : faites le bilan par rapport au le ressenti des salariés (bien-être, bonheur au travail), leur engagement et leur performance. Verifiez les autres points issus des résultats du questionnaire de départ.


Conseil 7 : combien ça coûte ?

Le coût du projet dépend du besoin et les choix de solutions. Toujours est-t-il que les coûts engendrés par la non prise en considération de la QVT sont importants selon le baromètre IBET, la mauvaise qualité de l’organisation du travail coûterait 13.500 euros par an et par salarié aux entreprises françaises, soit une perte de valeur ajoutée de 250 milliards d’euros pour l’ensemble du secteur privé. Sans compter le coût de la mise en place du projet.

Conseil 8 :quel gain pour votre entreprise ?

La QVT est une démarche qui préserve votre capital humain de façon durable. Le bénéfice retiré par la mise en place de la QVT profite donc autant aux salariés qu’aux entreprises, .
Selon une étude réalisée par l’Observatoire Entreprise et Santé d’Harmonie Mutuelle, 34% des dirigeants interrogés estiment que favoriser le bien-être au travail constitue une bonne pratique au service de la santé des salariés. C’est effectivement une source de performance accrue pour l’entreprise. 
Les bénéfices pour l’entreprise sont nombreux.

Image postive et réputation:

  • plus  vos salariés se sentent bien, plus ils donneront le meilleur d’eux-même. La productivité est démultipliée. L’idéal  est de mettre en place des indicateurs mensuels de bonheur au travail. La création du poste “ Manager du bien-être au travail”, permet d’avoir un relai auprès des salariés et la direction,
  • un climat social apaisé : Il se traduit parune convivialité entre équipes, l’amélioration de la communication et la fluidité des échanges,
  • la baisse du nombre de conflits et une meilleure collaboration entre équipes; ce qui engendre l’augmentation du nombre de projets transversaux,
  • les salariés sont en bonne santé : les causes de RPS (risques psychosociaux) et TMS (troubles musculo squelettiques) font l’objet d’une prévention,
  • la sédentarité est réduite ainsi que les causes de stress,
  • le taux d’absentéisme baisse,
  • l'hygiène de vie est encouragée : faire du sport, bien manger...


Les salariés sont plus efficaces : la motivation individuelle et collective est améliorée; les salariés sont plus plus productifs, créatifs et ouverts à plus de changement.

Vous attirez les talents plus facilement : Les salariés actuels peuvent témoigner de leur bonheur au travail. Vous proposez donc une meilleure expérience au travail. Vos salariés deviennent des ambassadeurs de votre politique RH. Ainsi, vous fidélisez les salariés et attirez les meilleurs talents.

Si votre projet réussit, pensez à obtenir la Marque employeur; un moyen ultime de préserver le capital humain et de fidéliser durablement vos salariés. Concrètement vous agissez pour:

  • être plus à l’écoute de vos salariés,
  • créer un environnement de travail bienveillant,
  • agir pour le développement personnel,
  • augmenter le niveau de satisfaction global,
  • Encourager l'autonomie,
  • donner du sens à la contribution de chaque salarié.

 

Equipe de BoostMakers